Le proxénète compte sans nul doute parmi les plus misérables spécimens de la famille humaine, mais en quoi est-il plus abject que le policier qui prend le dernier sou de celle qui racole dans la rue avant de la jeter dans la cellule du poste? En quoi le proxénète est-il plus criminel ou en quoi constitue-t-il une plus grande menace pour la société que les propriétaires de magasins ou d’usines qui s’engraissent sur le dos en sueur de leurs victimes jusqu’à ce qu’elles finissent dans la rue? Je ne plaide aucunement en faveur des proxénètes mais je n’arrive pas à comprendre pourquoi on les harcèle sans pitié tandis que les vrais responsables de toutes les injustices sociales se voient accorder l’immunité et sont respectés. Et puis rappelons aussi que ce n’est pas le proxénète qui fait la prostituée. C’est la honte et l’hypocrisie de notre société qui engendrent et prostituée et proxénète.

Emma Goldman, Trafic de femmes, 1910 ( (à lire en intégralité ici pour la version française et ici pour la version originale)

Publicités

Tagué:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :