Josephine Butler s’offusque de ce qu’il « y [ait] autour de nous des femmes par milliers […] qui sont exclues de leur destination originelle et condamnées à ne jamais goûter ni les douceurs du chez-soi, ni l’état conjugal, ni la paix domestique »1. Elle trouve particulièrement révoltant que ces femmes pauvres voient la maternité comme une malédiction et fassent tout pour y échapper. Les valeurs propres à sa classe l’empêchent de prendre en considération le fait qu’une grossesse peut être une calamité lorsqu’on n’a pas de quoi se nourrir et qu’on passe ses journées à l’extérieur pour gagner quelques sous. Elle se propose donc d’aider ses sœurs malheureuses à la condition que celles-ci modifient leur comportement et refusent leur vie de débauche, comme elle l’explique ici : « comme nous aurions pu devenir ce qu’elles sont, un jour elles pourront […] devenir ce que nous sommes. Il y a pour elles, et plus qu’on le pense, une réhabilitation possible »2. R. Decante met en exergue l’attitude des abolitionnistes qui consiste à se tourner vers les prostituées comme on s’abaisse vers « tous les déshérités de la vie » et que l’on se préoccupe « avant tout, des moyens de relever cette créature déchue »3. L’auteur rapporte à ce sujet les propos de Mme Scheven qui résume parfaitement la perspective moralisatrice et le mépris d’une partie des militant·e·s abolitionnistes pour les femmes pauvres. Selon cette personne, les abolitionnistes ne considèrent pas la disparition de la syphilis comme le but des efforts réalisés par les abolitionnistes mais comme la suppression de « la punition infligée par la nature à l’homme vicieux » dont la conséquence serait une « syphilisation morale pire encore que la syphilis du corps ». Ce en quoi elle conclut que la médecine ne devrait pas chercher de remèdes contre les maladies vénériennes4.

Tiphaine BESNARD, Les prostituées à la Salpêtrière et dans le discours médical : 1850-1914; une folle débauche, L’Harmattan, 2010. p. 80-81

Publicités

Tagué:, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :