Le paradoxe, mais qui a été un paradoxe extrêmement efficace dans la loi sur la sécurité intérieure, c’est de dire “ce sont de pauvres victimes, qui ne maitrisent pas leur destin, qui ont été forcées à venir en France pour se prostituer, on les a forcées à se prostituer”, je paraphrase à peine le discours du ministre de l’Intérieur en 2002-2003, et donc leur vraie place, vu qu’elles ont été contraintes à venir en France pour se prostituer, leur vraie place c’est chez elle, leur place c’est d’abord en centre de rétention et puis ensuite dans l’avion pour les ramener chez elles

http://recherchetravailsexuel.wordpress.com/2013/09/21/penser-la-prostitution-34-lexploitation-politique/

Publicités

Tagué:, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :