Nothing, in fact, has been so powerful in institutionalizing our work, the family, and our dependence on men, as the fact that not a wage but “love” has always paid for this work.

Silvia Federici, “counterplanning from the kitchen”, in Revolution at point Zero : Housework Reproduction and Feminist Struggle, p. 37
Publicités

Tagué:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :